Les outils technologiques et les défis de l’adaptation tactile des images

Les outils technologiques ne résolvent pas encore les problèmes que pose l’adaptation tactile des images. L’objectif ultime de la présente recherche tend vers la normalisation du graphisme tactile. L’étape actuelle est consacrée à l’analyse de l’image visuelle: conception et développement d’un outil méthodologique.

***

Les outils technologiques et les défis de l’adaptation tactile des images

Le projet global de recherche

La normalisation du graphisme tactile, tel est l’objectif ultime du projet de recherche que je dirige. Cet objectif a, en quelque sorte, été dicté par les besoins du milieu de l’éducation¹ puis par les services de transcription.

Les problématiques sous-jacentes à la représentation tactile de l’image et à la normalisation des façons de faire sont nombreuses. Les voies à parcourir pour comprendre et proposer des normes cohérentes, applicables, efficaces et porteuses de sens sont tout aussi nombreuses et non moins complexes.

Les écueils à éviter

La confusion entre le braille et la représentation tactile de l’image est un écueil à éviter. Les conventions alphabétiques, numériques et musicales du braille ont épousé, au niveau du sens seulement, les conventions déjà bien stabilisées dans la pratique visuelle:

A alphabétique et A brailleont exactement le même sens, mais les signes s’ignorent. L’alphabet braille et l’alphabet visuel ne se distinguent que par le signe. Le braille est un système fermé à l’intérieur duquel les choix sont limités, les dimensions essentiellement invariables, etc. L’alphabet visuel permet davantage de souplesse mais il demeure un système à l’intérieur duquel le signe et le sens sont indissociables.

Le monde de l’image visuelle n’obéit pas à des conventions aussi encadrées. Les possibilités et choix de représentation sont quasi illimités. En ajoutant à ces réalités les caractéristiques perceptuelles de la vue et du toucher, caractéristiques qui ne sauraient être ignorées, on entrevoit un univers où tout est encore à découvrir, à comprendre et à faire.

Les ressources technologiques

Les outils technologiques développés jusqu’à ce jour, ainsi que les diverses méthodes de production² ne résolvent pas encore les problèmes particuliers de l’adaptation des images visuelles dans un format tactilement décodable et intelligible pour le lecteur aveugle.

Incontestablement, le besoin d’outils de production était le premier pas à franchir pour rendre l’image tactilement accessible sur une assez vaste échelle dans un contexte éducatif, entre autres. C’est ainsi que, dans le cadre du projet de recherche sur la normalisation du graphisme tactile, c’est le premier aspect qui a été étudié et qui a conduit au développement d’un outil appelé GRAPHTACT³ .

Le champ spécifique étudié

Préoccupée par les problématiques tentaculaires du graphisme tactile, de sa normalisation et de sa production, ainsi que par l’urgence des besoins et des attentes des transcripteurs, des élèves et des enseignants, il m’est progressivement apparu essentiel, et il le demeure, de travailler sur l’objet même du graphisme tactile, soit sur l’image visuelle à communiquer. Une fois les outils en main, outils qui demeurent en évolution, le produit souhaité et recherché nécessite également une démarche spécifique et des moyens méthodologiques pour y arriver.

On distingue deux types de documents graphiques à usage tactile. Il y a ceux conçus spécifiquement pour une lecture tactile. Il y a ceux conçus spécifiquement pour une lecture visuelle, mais auxquels doivent avoir accès les non-voyants; on pense par exemple aux manuels scolaires. C’est à ce type de documents, conçus dans une optique de pédagogie par l’image, que je travaille présentement.

Des outils méthodologiques en développement

Toute adaptation oblige à des choix et à des décisions éclairés. Tout choix éclairé ne saurait se faire sans une compréhension de l’ouvrage à traiter. Toute compréhension de l’ouvrage à adapter, de sa structure, de la nature et de l’organisation de son contenu (pédagogique en l’occurrence, puisqu’il s’agit de manuels scolairesde ses objets et de ses buts), requiert un processus d’analyse. Tout processus systématique d’analyse d’un ouvrage nécessite des instruments méthodologiques.

La conception, l’élaboration et le développement d’outils d’analyse du contenu graphique, ainsi que leur validation forment la trame du programme de travail de la présente étape de recherche ainsi désignée: L’analyse de l’image visuelle dans les manuels scolaires approuvés par le ministère de l’Éducation du Québec et en usage dans les écoles primaires et secondaires.

L’hypothèse

L’analyse visuelle de la composante graphique d’un ouvrage est une étape incontournable vers la production de sa contrepartie tactile. Cette dernière se doit d’être décodable, donc respectueuse du potentiel du toucher, intelligible et significative pour l’utilisateur non voyant.

De cette analyse structurée et rigoureuse devraient se dégager des lignes de force et des informations privilégiées qui documenteront les décisions à prendre pour réaliser une version tactile cohérente, adéquate et de qualité enrichie.

L’outil méthodologique

L’outil méthodologique, conçu et en cours de validation et de développement, est constitué de fiches d’analyse. Elles sont au nombre de trois. Vierges, c’est-à-dire, non complétées et, par conséquent, non personnalisées, elles sont désignées: fiches modèle. La première de ces fiches modèle d’analyse sert de guide pour personnaliser, articuler et schématiser le livre à l’étude du point de vue du graphisme. Il s’agit de la fiche d’analyse du livre. La seconde fiche modèle d’analyse sert à guider la description du contenu et de l’organisation de chacune des pages de l’ouvrage. Il s’agit de la fiche d’analyse de la page. La troisième fiche modèle d’analyse sert à guider la description détaillée de chacune des images présentes dans l’ouvrage. Il s’agit de la fiche d’analyse de l’image.

L’outil méthodologique d’analyse du contenu graphique se compose donc de trois fiches d’analyse dites fiches modèle. Une fois complétées par l’information recueillie tout au long du dépouillement proprement dit, elles constituent les fiches de travail. Résultant de l’analyse d’un même ouvrage, les fiches de travail sont très nombreuses : fiche du livre plus fiches de chaque page, plus fiches de chaque image. Ainsi ont été dégagées des sommes d’informations spécifiques sur la quantité, la nature, l’organisation, la signification et la pertinence du matériel graphique. Mais, l’outil méthodologique ne saurait être complet sans l’étape ultime de la compilation des données. On parle alors de fiches de synthèse. Elles révèlent les grandes tendances et réalités graphiques d’un ouvrage.

Les bénéfices pressentis

Forts des vues d’ensemble du livre, de ses pages et de ses images, vues démontrées par les fiches de travail et schématisées par les fiches de synthèse, les intervenants du milieu pédagogique et les membres des équipes de transcription disposent d’une somme de données qui devrait leur permettre de prendre des décisions éclairées et judicieuses avant même de commencer toute transcription. Il est donc permis d’espérer que le travail de recherche en cours contribuera à la réalisation de productions de plus en plus planifiées, de plus en plus cohérentes et de plus en plus structurantes pour le lecteur aveugle. Ce dernier serait ainsi mis en contact avec du matériel décodable, porteur de sens et enrichissant. L’image tactile pourrait ainsi contribuer à la représentation et à la compréhension du réel et parallèlement à nourrir l’univers de l’imagerie mentale.

Il est également raisonnable de croire qu’un outil méthodologique complémentaire puisse naître de ce vaste champ d’exploration : une possible échelle d’appréciation de l’importance croissante ou décroissante des éléments et des catégories d’éléments observés. Les fiches de synthèse devraient constituer un levier dans cette perspective.

Vers la normalisation

Cet outil méthodologique que constituent les fiches d’analyse destinées à mieux découvrir, connaître et comprendre la nature et l’organisation du matériel graphique présent, particulièrement dans les publications pédagogiques, ne générera pas un code automatique de normes de traitement de l’image lors de son report en mode tactile. Mais, par une conscience accrue des réalités graphiques utilisées, l’outil méthodologique est susceptible de démontrer le besoin de normes, d’en faire découvrir les objectifs et les fonctions, d’en rendre certaines évidentes, d’en susciter un grand nombre et d’en stimuler la création. Par conséquent, les fiches d’analyse, dans leur ensemble, introduisent au cœur de l’une des problématiques du graphisme tactile, l’image visuelle, et mènent sur la voie tangible d’une normalisation émergente, souhaitable et généralement souhaitée.

Nicole Trudeau, Ph.D.
Université du Québec à Montréal
Domaine de recherche : Le graphisme tactile – sa normalisation
Champ spécifique de recherche : L’analyse de l’image visuelle dans les
manuels scolaires approuvés par le ministère de l’Éducation du Québec et
en usage dans les écoles primaires et secondaires.

—-

Notes :

1 Ministère de l’Éducation du Gouvernement du Québec

2 Edman, Polly K. / Tactile Graphics / American Foundation for the Blind,
New York, c 1992, 527 pages.

3 Trudeau, Nicole Ph.D. /

– De l’imprimante braille à Graphtact, in Les nouvelles technololgies dans l’éducation des handicapés visuels,  colloque organisé par INSERM, ANPEA et CNEFEI, Paris / Suresnes, 10-11 juin 1996.

– Vers la normalisation du graphisme tactile, in Réadaptation, no 396, January  1993, pp. 30-32.

– Tactile Graphics in Braille Texts, in World Congress on Technology Conference proceedings, December 1-5, 1991, Arlington Virginia pp. 382-400.

4 Champagne, Gilles, Carolle Dubois / Tandem 1. Manuel de l’élève / Les publications Graphicor, 1991. / (Tandem est le titre d’une collection d’ouvrages didactiques destinés à l’enseignement de la mathématique aux quatre premiers niveaux de l’école primaire).

ROBY, Jean et PARADIS, Christian / Enjeux et Découvertes, Tome 1 et Tome 2, (manuel de l’élève) / Éditions HRW – Groupe Éducalivres inc., 1995 / (Cet ouvrage d’histoire générale est destiné aux élèves du niveau secondaire, 2e année).

—-

Texte en français (non publié) de la Communication présentée en anglais sous le titre: Technological Tools and Challenges in the Tactile Adaptation of Images, dans le cadre du 7th European Conference for the Advancement of Assistive Technology in Europe (AAATE) / Thème: Shaping the Futur / Dublin (Irlande) 30 août au 5 septembre 2003.

Texte original en anglais publié dans :

Assistive Technology – Shaping the Future / AAATE’03 / Amsterdam: IOS Press, ©2003, pp. 486-489 /  (Assitive Technology Research Series, volume 11) / Trudeau, Nicole, Ph.D. / Technological Tools and Challenges in the Tactile Adaptation of  Images

—-

Sur des sujets apparentés :

Technological Tools and Challanges in the Tactile Adaptation of Images

Analyse de l’image visuelle, étape incontournable avant son adaptation tactile

De l’image visuelle vers l’image tactile

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.