Le toucher qui permet de vivre une expérience esthétique

Au Musée d’art contemporain de Montréal, une sélection de sculptures de Louise Bourgeois nous a été accessible, puisque, sur l’initiative du Musée, l’artiste elle-même a permis que quelques-unes des œuvres de sa collection personnelle soient touchées par des handicapés visuels.

***

Le toucher qui permet de vivre une expérience esthétique

Au Musée d’art contemporain de Montréal, le calendrier 1996-1997 des événements préparés pour les visiteurs handicapés visuels a commencé par une introduction à l’exposition de l’artiste américaine d’origine française, Louise Bourgeois.

Une sélection de sculptures nous a été accessible, puisque, sur l’initiative du Musée d’art contemporain, l’artiste elle-même (âgée de 85 ans) a permis que quelques-unes des œuvres de sa collection personnelle soient touchées par des handicapés visuels.

Avec les commentaires éclairés de Marie-France Bérard, nous avons, bien sûr avec égards, mais aussi avec aisance, exploré tactilement et découvert surtout des bronzes, mais aussi un marbre de cette artiste du XXe siècle.

L’accès à l’expression artistique nourrit l’esprit et la sensibilité. Il enrichit les références picturales acquises par la pratique séquentielle du toucher associée à l’exercice mental de la mise en relation des diverses composantes de l’œuvre tactilement explorée. C’est de ces opérations que résulte l’émotion d’abord sensorielle puis esthétique, laquelle constitue le cœur de l’expérience esthétique.

Nicole Trudeau Ph.D.

—- 

Article publié dans :

RAAMM-ET-MOTS Bulletin de liaison Regroupement des aveugles et amblyopes du Montréal Métropolitain (RAAMM) / Vol. 6 – no 3 automne 1997, p. 19 / Nicole Trudeau Ph.D. / Le toucher qui permet de vivre une expérience esthétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *