Une parole claire et franche

3 avril 2021

Je l’ai déjà écrit et je le répète encore, je suis du camp de ceux qui ont des convictions et qui n’ont pas peur d’en témoigner et de les défendre.

Ce qui m’inspire cette réflexion c’est l’article de Marco Bélair-Cirino dans Le Devoir du 3 avril 2021: Comment redonner à la loi 101 son mordant, et plus particulièrement la parole de Guy Rocher.

À 96 ans, Guy Rocher demeure un homme de cause et ne se tait pas. Il «souhaite à Simon Jolin-Barrette (…) d’être Le Camille Laurin de la CAQ», rien de moins. Il rappelle d’ailleurs l’esprit et la détermination de ce dernier.

Guy Rocher dit être inquiet des demi-mesures, dans lesquelles (je me permets d’ajouter) nous risquons de plus en plus d’être noyés.

Nous avons tellement besoin de personnalités de la trempe des Laurin et Rocher. Où sont-elles? Parlons-en!

L’encadré qui complète cet article: Avancées et reculs linguistiques entre 1793 et 2013 illustre bien ce que dit Guy Rocher: «les québécois ont oscillé entre la «quiétude» et «l’inquiétude» depuis plus de 225 ans».

Cela changera-t-il?

Si je me réfère aux traits identitaires définis par Jean-Marc Léger dans Le code québec, (Chapitre 6, pp. 91-111), je trouve la réponse sous le troisième des sept traits identitaires : DÉTACHÉ.

«Les Québécois passent souvent pour des indécis, incapables de prendre une décision ferme et tranchante.» (p. 92)

«Les Québécois sont le peuple du milieu à la recherche permanente du consensus. S’il y avait un parti du peut-être au Québec, il gagnerait assurément toutes les élections. Pierre Vadeboncoeur, (…) affirme: ‹On préfère subir l’histoire en s’y adaptant, plutôt que de la créer.›» (p. 93)

Sources:

Marco Bélair-Cirino / Comment redonner à la loi 101 son mordant /  Le Devoir, 3 avril 2021

LÉGER, Jean-Marc et al. / Le Code Québec: Les sept différences qui font de nous un peuple unique au monde / Montréal – Québec, Les Éditions de l’Homme, 2016 / 240 pages

Voir aussi, sur le présent site, à l’onglet Billet d’humeur, mon texte du 16 octobre 2019: Le Code Québec

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.