L’Institut Nazareth, fondation et évolution

30 septembre 2021

En 1998 et 99, je présentais, dans le cadre du programme de formation continue des aînés de l’Université de Sherbrooke, une conférence intitulée : L’Institut Nazareth: de l’école spécialisée pour les aveugles au centre de réadaptation, un parcours de plus d’un siècle L’Institut Nazareth: de l’école spécialisée pour les aveugles au centre de réadaptation, un parcours de plus d’un siècle. Ce texte n’ayant pas été publié, je le propose sur mon site à l’onglet Le braille. Il est appuyé par bon nombre de photos.

Ce n’est qu’au XIXe siècle que les aveugles ont finalement pu accéder à la lecture et à l’écriture grâce au génie de Louis Braille et à ceux qui ont cru à son invention visionnaire. Et ce n’est que dans la 2e moitié du XIXe siècle que les aveugles du Québec ont commencé à être scolarisés.

C’est une réalité sans doute peu connue par le grand nombre mais d’une portée sociale d’importance. En faisant revivre le parcours de l’Institut Nazareth, la première école pour aveugles francophones en Amérique, je rends hommage à mon alma mater, à ses pionniers et bâtisseurs, à ses générations d’éducateurs, à tous les gens qui lui doivent leur formation et, par conséquent, leur vie professionnelle.

Comme la société en général et ses institutions, l’Institut Nazareth et sa mission se sont modifiés puis transformés au fil des décennies. J’esquisse donc les mutations qu’a vécues cette institution jusqu’à la veille du XXIe siècle.

Je laisse à quelqu’un d’autre le soin de prendre le relai pour raconter comment la formation des aveugles a continué d’évoluer par la suite.

L’Institut Nazareth: de l’école spécialisée pour les aveugles au centre de réadaptation, un parcours de plus d’un siècle, conférence présentée dans le cadre de Université de Sherbrooke, Antenne universitaire du 3e âge de l’Université de Sherbrooke en Montérégie, Programme de formation continue des personnes aînées: Maison Boulogne, Longueuil (Québec), 21 avril 1998,  Les Jardins intérieurs, Saint-Lambert (Québec), 15 avril 1999

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.