En ce jour d’anniversaire, une pensée reconnaissante

4 janvier 2017

Il ne se passe pas un jour sans que j’utilise le braille pour lire, pour écrire, pour identifier une gamme infinie d’articles (dans la cuisine, la chambre, les garde-robes, la salle de bain, les pharmacies, le bureau, les étagères et les bibliothèques, les salles de jeux, les sacs et papiers d’emballages), etc.

Le braille est un puissant outil d’organisation, d’information, de communication et d’apprentissage.

Comment ne pas avoir, aujourd’hui au moins (journée mondiale du braille),  une pensée infiniment reconnaissante envers cet inventeur du système braille né le 4 janvier 1809 en France?

Tout ce qui se trouve sur mon site, dans mon blogue, dans mon courriel, sur les sites internet que je visite, dans les classeurs de partitions musicales, entre autres, je le consulte avec le braille. C’est dire combien le système né du génie créatif de Louis Braille transcende les outils grâce à son potentiel d’adaptabilité. Comme l’imprimé, le braille ne vieillira jamais, ce sont les supports qui se démultiplieront.

Je salue avec émotion et gratitude l’intuition, le talent, le travail, la persévérance, la conviction et la contribution de cet individu LOUIS BRAILLE trop peu célébré. Il a permis à tant de gens d’échapper à l’analphabétisme et de développer leur plein potentiel.

—-

À lire aussi sur le même sujet :

Les cinq dates clefs du braille, la « Lecture par les doigts » dans le Figaro

Le braille dans la francophonie quand? comment? et pourquoi?

Une première dans la francophonie internationale

Code de transcription de l’imprimé en braille tome 1 le 1er octobre 1991

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *