Vous saviez que?

24 juillet 2018

Peu de temps avant la bataille des Plaines d’Abraham au Canada bataille qui a fait basculer le territoire de colonie française à colonie anglaise, un mémoire a été présenté au colonisateur lui suggérant la déportation des canadiens vers la Louisiane. Ce mémoire date de 1758, soit 3 ans après la déportation des Acadiens et un an avant la bataille des Plaines d‘Abraham et 5 ans avant que le Canada devienne une colonie britannique.

«Ce mémoire propose à la France de renoncer au combat contre l’ennemie au profit d’une immense, d’une spectaculaire défection : le Canada étant perdu, il vaut mieux, (…) éviter l’affrontement en déménageant la population en Louisiane. » (p. 96)

En faut-il davantage pour comprendre à quel point la France tenait à sa colonie? À quel point elle la soutenait? Ne l’avait-elle pas déjà concédée à l’Angleterre?

C’est ce que nous révèle Mathieu Bélisle dans la deuxième partie de son ouvrage Bienvenue au pays de la vie ordinaire.

Pour cette découverte, et pour bien d’autres thèmes abordés, dont son intéressante bibliographie, j’encourage la lecture de cet ouvrage.

—- 

Bélisle, Mathieu / Bienvenue au pays de la vie ordinaire essai  / Leméac, 2017 / 240 p

Voir plus spécifiquement la deuxième partie :  Généalogie du pays de la vie ordinaire, Rêve de Louisianeaux pages 93 à 111.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *