Une réflexion saisissante!

26 février 2022

Oui, une réflexion saisissante de Brian Myles dans son éditorial du 26 février qui se termine ainsi:

«Le Canada a d’autant plus à perdre de l’affaiblissement de ses alliés outre Atlantique que les menaces de Poutine ne s’arrêtent pas aux frontières de la vieille Europe. Il parle de l’Arctique comme de l’Ukraine. Il s’agit d’une autre région du globe qu’il considère comme étant dans la «zone d’influence» de Moscou. Sous les libéraux, le Canada s’est désintéressé de la souveraineté de l’Arctique, tandis que la Russie s’emploie à planter des drapeaux symboliques, en ouvrant des bases militaires et en menant des manoeuvres navales sur les futures voies du commerce maritimes qui s’ouvriront, hélas, en raison des changements climatiques. Après l’Ukraine, le Canada doit réévaluer sérieusement la menace en provenance de la Russie.»

Cela donne froid dans le dos…

Puissent nos dirigeants être vigilants, lucides et stratèges»

 

Source:

Myles, Brian / INVASION RUSSE Après l’ukraine / Le Devoir / Éditorial / 26 février 2022

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.