Une oeuvre et une interprétation monumentales – Les variations Goldberg de Jean-Sébastien Bach avec la pianiste Angela Hewitt

Le 30 avril 2018

Le Ladies Morning Musical Club termine sa saison par un récital qui fait date : Les variations Goldberg.

Cette oeuvre fait rarement partie des programmes de récitals de piano. C’est un monument musical d’une exigence technique et interprétative redoutable pour l’interprète, certes, mais aussi pour l’auditeur.

Angela Hewitt a relevé ces défis de façon magistrale. Sa puissance de concentration, son intelligence du texte, sa rythmique qui entraîne sans relâche l’auditeur, son sens de la polyphonie et des couleurs, la perfection de son articulation, ne sont que quelques-unes des grandes forces de cette pianiste qui nous offre ce chef-d’oeuvre de Bach et qui plus est, nous y immerge par son engagement sans réserve.

Après plus d’une heure de cette virtuosité d’écriture et d’exécution, Bach et Angela Hewitt nous ramènent à une profonde et émouvante méditation avec le retour de l’Aria initial que le public attentif et respectueux a su prolonger dans le silence pendant quelques secondes. Mais il faut beaucoup plus de temps pour assimiler la force et la densité de l’oeuvre telle qu’entendue.

Le génie de Bach traverse les siècles sans perdre l’envergure de son message grâce à des interprètes qui l’abordent avec rigueur, maîtrise et amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *