Une émouvante empathie

4 juillet 2021

Une amie vient de porter à mon attention un article de La presse qui nourrit la confiance en l’être humain.

C’est parce que je crois que nous avons de plus en plus besoin de ce genre de renforcement que je vous invite à lire cet article intitulé : La beauté du fleuve, une dernière fois, article signé par Mario Girard le 4 juillet 2021.

Prendre le temps de permettre à un homme de s’imprégner de la beauté du monde avant de le quitter, est un geste du coeur qui ne vide pas le porte-monnaie… qui semble de plus en plus la valeur suprême dans notre société…

Cela me rappelle une anecdote qui ne s’est pas retrouvée dans les médias mais qu’un chauffeur du transport adapté m’a racontée.

Il ramenait un passager à son domicile. Ce passager lui dit qu’ils se voyaient pour la dernière fois puisqu’il quitterait délibérément le monde. Il ajouta qu’il aimerait manger une poutine avant de quitter. Le chauffeur lui a offert cette poutine avant de lui faire ses adieux.

Cela ne fait pas partie de la convention collective mais certains êtres de qualité n’ont pas l’empathie engourdie.

Faire plaisir!
Adoucir!
Pourquoi est-ce si difficile ou trop rare?

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.