Un Kodaly mémorable!

6 novembre 2018

Le violoncelliste Jean-Guihen Queyras jouait ce soir à la salle Bourgie de Montréal, entre autres, la sonate pour violoncelle seul de Zoltan Kodaly. Ce fut un moment musical d’exception. Je sentais l’auditoire entier suspendu à cette oeuvre envoûtante jouée non seulement avec une maîtrise renversante mais par-dessus tout avec une ferveur, une puissance et une intensité sonores et émotionnelles qui entraînent dans cet univers de Kodaly d’une richesse inouïe.

Pourquoi essayer d’en dire davantage? Il faut écouter l’oeuvre et écouter l’artiste, de préférence en salle. La communion entre l’interprète généreux et intense (en plus d’être un instrumentiste virtuose) et les auditeurs disponibles et accueillants amplifie la charge émotive que chacun ressent et comble tout l’être.

—-

Pour en savoir plus sur Jean-Guihen Queyras

 

2 réponses sur “Un Kodaly mémorable!”

    1. Jean-Guilhen Queyras joue sur un violoncelle de 1696 signé Goffredo Cappa (1644-1717, luthier italien) formé auprès de la célèbre famille Amati de Crémone. Par la suite, il fonde son propre atelier.
      Entendre un instrument de plus de 300 ans vibrer et sonner de la sorte, un miracle de l’artisanat/art.
      Heureusement que de tels joyaux ont échappés aux réflexes « jeter ce qui date »…
      Lien youtube pour écoute : Bach Cello Suite no. 6 in De major – I Prelude (Jean-Guihen Queyras) Angel Emmanuel Barbeyto, YouTube 17 juil. 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *