Un éclairage bienvenu

25 octobre 2021

Le Devoir contribue à enrichir la réflexion sur les réseaux sociaux en proposant un article de Mathieu Burelle: La quête de reconnaissance et les réseaux sociaux. Dans ce texte (à lire), Mathieu Burelle élabore cette mise en perspective de façon très intéressante à la lumière de la pensée de Jean-Jacques Rousseau.

Pour ce dernier,

«la représentation de soi peut conduire à l’inauthenticité, mais aussi au bonheur d’être reconnu pour ce que l’on est vraiment».

Mathieu Burelle nous présente clairement la distinction que Rousseau établit entre l’amour de soi et l’amour propre.

«L’amour de soi, nous dit Rousseau, est inné. Il s’agit de l’attachement naturel à soi-même qu’éprouve tout être humain dès la naissance, qui lui fait prendre conscience de son existence, qui l’amène à vouloir vivre, qui lui fait considérer avec plaisir tout ce qui favorise son épanouissement et lui fait au contraire considérer avec douleur ce qui le menace. Cet amour de soi est un sentiment paisible, propre à une conscience qui ne transite pas par autrui, qui n’a pas conscience des autres ou qui, du moins, ne se cherche pas elle-même dans le regard des autres. (…)».

«L’amour-propre, quant à lui, est l’estime qu’une personne s’accorde à elle-même en fonction de la comparaison avec autrui et du regard des autres sur elle. (…)».

« L’amour de soi, soutient Rousseau, est toujours bon. L’amour-propre, au contraire, est à l’origine de tous nos maux.(…)».

«Ce jugement, qui peut paraître sans appel, est néanmoins nuancé par Rousseau, car l’amour-propre est aussi lié à d’heureux développements de la psyché humaine, (…)».

Puis, Mathieu Burelle pose la question suivante:

«(…) que penserait Rousseau de nos réseaux sociaux?»

Il y réfléchit avec nuances.

Un tel éclairage sur les réseaux sociaux est bienvenu et m’a beaucoup intéressée. Il peut contribuer à équilibrer nos opinions, nos critiques et mêmes nos pratiques. Il élargit le regard, ce qui est bien rassurant.

Source :

BURELLE, Mathieu / La quête de reconnaissance et les réseaux sociaux / Le Devoir / Chronique : Le devoir de philo / 23 octobre 2021

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.