Un concert hors norme

8 mai 2018

Le dynamisme de Lorenzo Coppola est contagieux pour les musiciens et pour les auditeurs. Ses compétences musicales mais aussi sa lecture socio-culturelle de l’époque des œuvres au programme sont impressionnantes et convaincantes grâce, entre autres, à ses talents d’animateur et de comédien, talents qu’il déploient sans verser dans le burlesque. Mais, ne nous y trompons pas, Lorenzo Coppola est tout autant un remarquable clarinettiste.

L’ensemble Arion, orchestre baroque, avait donc invité, une nouvelle fois ce prestidigitateur de la musique et de la communication pour clore sa saison le 6 mai dernier. Il reviendra en mars 2019. Il faut le voir à l’oeuvre et entendre le fruit de son énergie, et de son approche de la musique.

Mais l’ensemble Arion est la matière première de grande qualité avec laquelle « joue » Lorenzo Coppola.

L’interprétation du concerto pour cor de Mozart avec Pierre-Antoine Tremblay au cor naturel fut une révélation au niveau des couleurs et de la souplesse des inflexions musicales, sans parler de la maîtrise étonnante de cet instrument. Et que dire de cette autre révélation qu’a été pour moi le hautboïste Daniel Lantier dont la sonorité se perpétue dans ma mémoire. Enfin la chanteuse Andréanne Brisson-Paquin ajoute charme et élégance à cette fête musicale.

Un concert hors norme qui énergise, qui dépoussière les façons de faire et d’aborder la musique.

Programme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *