La radio nous fait quelquefois de bonnes suggestion

28 janvier 2018

Je viens d’écouter un court entretien de Mathieu Bélisle avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau, animateur de l’émission C’est fou sur Ici radio Canada première le dimanche a 19 h.

Cet entretien m’a vivement intéressée et donnée le goût de lire le livre qu’a signé Mathieu Bélisle Bienvenue au pays de la vie ordinaire, un essai publié chez Leméac en septembre 2017 (248 p, ISBN :  9782760994591 (2760994597)

Le commentaire suivant situe le propos :

«Contrairement à ce qu’on croit, la culture québécoise n’est pas dominée par le romantisme, l’idéalisme ni même le lyrisme, entendus comme autant de caractéristiques qui la déconnecteraient du réel. En vérité, le trait constitutif de sa manière de voir, de sentir et de penser, c’est le prosaïsme.

La recherche de simplicité, l’attention accordée à la présence sensible des êtres et des choses, l’amour pour les situations modestes et les minuscules destins, l’attachement au sens commun, telles sont les valeurs qui règnent au pays de la vie ordinaire. Il ne saurait être question d’y renoncer, mais bien de voir le danger d’insignifiance que court toute culture qui n’obéit pas aussi à des idéaux qui nous arrachent à nous-mêmes, qui ne cherche pas le supplément de sens que procure la contemplation d’un monde autre, perdu ou à venir.

Lecture attentive de la grande et de la petite histoire de ce pays ainsi que de sa littérature, cet essai brosse le portrait de l’homme québécois moyen dont le défi, qui est aussi celui de l’Occident, consiste à supporter la tension entre Sancho Pança et son maître, entre l’horizon prosaïque et le goût du vertige et de la verticalité.

L’honnêteté intellectuelle et la bienveillante ironie de l’essayiste – qui se définit comme un généraliste formé par la littérature et qui avoue se reconnaître dans cet homme moyen -, la sobriété de sa prose et de sa pensée en font un guide sûr pour voyager dans un pays où la vie ordinaire est pour les uns un point d’arrivée et pour les autres un point de départ.» (Les Libraires)

J’ai d’ailleurs aussitôt fait la demande de transcription en braille de cet ouvrage au Service québécois du livre adapté SQLA de la Grande bibliothèque.

Mais avant de pouvoir lire l’ouvrage, un long entretien de Mathieu Bélisle avec Mathieu Bob Côté est accessible sur internet.

https://www.youtube.com/watch?v=aGLz89_4MLc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *