Quelle artiste

4 juillet 2021

Je viens d’entende en webdiffusion le concert d’ouverture de la 47e édition du Festival international du Domaine Forget de Charlevoix. L’artiste invitée était Karina Gauvin et c’est elle qui m’a vraiment conquise. L’orchestre des Violons du Roy dirigé par Nicolas Illis a interprété la 39e symphonie de Haydn, la 25e symphonie de Mozart et a accompagné Karina Gauvin dans des extraits de l’opéra Armide de Gluck et de La Clémence de Titus de Mozart.

Cette artiste m’a profondément émue. Non seulement la voix est magnifique, mais le raffinement et la sensibilité de l’interprétation vont droit au coeur. Cette splendide façon de «déposer» les fins de phrase, par exemple, comme on «déposerait» un cristal précieux, est bouleversante autant qu’admirable.

J’aurais voulu réentendre ces grands airs magistralement rendus. Mais, contrairement à ce que nous permettait les concerts en webdiffusion jusqu’à maintenant, soit des écoutes illimitées dans un espace temps déterminé, les concerts diffusés par Le domaine Forget ne peuvent être entendus qu’une seule fois. Qu’à cela ne tienne, ne vous privez pas de ces instants de beauté que partage Karina Gauvin dans le cadre de cet événement accessible en wewbdiffusion jusqu’au 14 juillet inclusivement. L’émotion transcende la neutralité de la technologie et l’exiguïté de nos espaces d’écoute et rejoint notre âme.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.