Quel baume!

30 janvier 2021

Quel baume que de lire les réflexions de David Saint-Jacques dans La Presse + du 29 janvier 2021.

Un homme qui pourrait s’enorgueillir de son parcours, de ses formations, de ses réalisations et demeurer au-dessus de la mêlée. Mais, au contraire, on rencontre un homme profondément humain, capable de s’engager, de mettre à jour ses acquis, de se mettre au service des autres.

Oui, un baume, car, présentement, il y a trop d’Amplification des aspects désespérants du comportement humain qui nous alimentent.

Les temps sont durs pour tout le monde, mais si tout le monde baisse les bras et s’appesantit sur ses frustrations personnelles, que va-t-il arriver? Si on déserte l’incendie, le feu va-t-il s’éteindre?

Rien n’est égal dans la vie, il faut être capable de prioriser et cela n’appartient pas qu’aux autorités publiques, cela appartient à chacun d’entre nous.

La société, ce n’est pas le gouvernement, c’est l’ensemble des individus qui la constituent.

David Saint-jaques est une personnalité célébrée, respectée et inspirante. Il n’est pas le seul à mériter une telle tribune. Puisse les médias nous présenter davantage de témoignages qui nourrissent l’espoir en l’humain.

Ne sommes-nous pas humains avant d’être consommateurs?

Une réponse sur “Quel baume!”

  1. Bonjour Nicole,
    Peu importe les entrevues que donne David St-Jacques sa grande humanité me touche beaucoup.
    je me souviens lors de sa nomination a la Nasa; il parlait des Inuits qui avaient peu de moyens de se réaliser..
    Ils leur disaient combien était important de rêver même si cela est inaccessible, car cela nous définit.
    Par cette remarque on découvre une personne attentive aux autres et qui a le souci de montrer une vision différente….
    une nouvelle réflexion …

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.