Pourquoi tu pleures ?

11 décembre 2016

Christian Bégin, par la voix du fils prodigue, pose cette question au père dans sa pièce présentée au TNM, question qui en devient le titre.

Si Christian Bégin me pose la question Pourquoi tu pleures, voici ce que je vais lui répondre :

– parce que je n’ai jamais été aussi déçue par une pièce présentée au TNM, compagnie que je fréquente depuis des décennies;

– parce que le sujet, une famille qui se déchire autour d’un testament, pouvait être riche, faisait espérer plus de substance, plus de tension dramatique;

– parce que le traitement au premier niveau, les allusions faciles aux travers de la société, la redondance des jurons et de « la marde », de tels ingrédients faciles et usés sont restés au ras-du sol;

– parce que je ne comprends pas que le TNM ait fait un pareil choix; il y a trop de bons créateurs pour que la direction s’égare de la sorte.

Voilà pourquoi je pleure de déception, de colère aussi.

Après 45 minutes d’écoute, je n’avais qu’une envie, quitter la salle, ce que je n’ai pas fait par respect de l’auditoire. J’avais hâte que la représentation finisse. Je résistais mal à regarder sans cesse l’heure. Et que vient faire la chanson de Bécaud à la fin de la pièce ? Quelques trop rares moments d’intensité dramatique ne sauvent pas le spectacle.

Pour moi, une pièce à oublier, du temps perdu, de la frustration. Une erreur à ne pas répéter.

Je sais le théâtre tellement plus riche, plus nourrissant, plus audacieux et c’est celui-là que j’aime et que je désire continuer de fréquenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *