Maria Doyle, une femme rayonnante

16 août 2020

Pistée par une amie qui me suggère  de me rendre sur youtube pour écouter une rencontre avec Maria Doyle dans la série La victoire de l’amour du 16 août 2020.

Aussitôt dit, aussitôt fait.

Je découvre une personnalité charismatique, une femme à coeur ouvert, souriante, rayonnante, vibrante, positive. Une femme tonifiante pour qui tout est possible même avec la cécité qui est sa condition depuis l’âge de neuf  ans.

J’ai été heureuse de l’entendre dire qu’elle ne vit pas dans le noir, qu’elle vit dans la lumière, dans le blanc. C’est exactement ce qui m’habite. Je suis portée à croire que le noir associé à la non-voyance est une notion de voyants qui, en se fermant les yeux, en fermant les lumières se mettent dans le noir sans penser, sans expérimenter l’intériorisation du visuel. Nombre de non-voyants pratiquent cette intériorisation qui fait naître des images mentales permettant d’appréhender et de mémoriser le monde visuel.

Il faudrait peut-être les écouter davantage.

Document à voir 

Livre à lire :

Doyle, Maria / On ne voit bien qu’avec le coeur / Paris, Éditions Plon, 2018 / 312 pages

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *