LOUISE-MAUDE RIOUX SOUCY y revient

26 janvier 2024

On le dit et le redit. En vain?

«La morsure du temps est dure sur nos églises. En vingt ans, un démantèlement désordonné a permis la démolition, la fermeture ou la requalification du quart des lieux de culte au Québec. Celles qui tiennent encore savent que la fin approche (…) quand elle ne frappe pas déjà à leurs portes décrépites. N’est-il pas obscène de regarder ces bâtiments et leurs terrains sombrer dans le désamour tandis qu’on traverse une crise du logement?»

«Aurait-on oublié dans notre salutaire — et infrangible — quête de laïcité que nos communautés religieuses ont des années de miracles en santé et en éducation inscrits dans leur ADN? Saisissons-nous bien les effets d’une coupure prématurée nous privant de leur connaissance fine de ces lieux aux besoins particuliers durant cette transition? Surtout, mesurons-nous les idées et les expertises dont on les prive en maintenant la société civile hors de leurs murs? (…).»

«Pour le groupe citoyen Portes ouvertes, l’heure n’est plus aux demi-solutions. Il faut passer au suivant, car du temps pour les sauver, il n’y en a plus.»

La signataire rappelle les immenses besoins de logements. Elle site aussi des conversions réussies. Elle soutient «la nécessité de développer une vision commune et surtout d’injecter de l’huile, beaucoup d’huile, dans l’engrenage.» Elle dit le besoin de lever les barrières administratives et légales et de stimuler la concertation.

«Faut-il des États généraux, comme le suggèrent les évêques? L’idée mérite d’être examinée avec sérieux, car en l’état, la restauration et la reconversion de nos églises sont de vrais chemins de croix. (…)»

«Au moins 2000 églises au Québec sont menacées du pire dans un avenir très rapproché, selon l’historien de l’architecture Luc Noppen. Ne nous berçons pas d’illusions, toutes ne pourront pas être sauvées. N’hésitons pas pour autant à en sauver un maximum. Ces voisins-là font intrinsèquement partie de notre histoire, ne les excluons pas des prochains chapitres, dessinons-les plutôt ensemble, à notre image et à notre ressemblance.»

SOURCE:

RIOUX SOUCY, Louise Maude / Passer au suivant / Le Devoir / Section Éditorial / 22 janvier 2024

Lire aussi:

NADEAU, Jean-François / Les vieilles églises, une solution à la crise du logement? / Le devoir / Section UNE / 16 janvier 2024

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *