L’indignation de Lucien Bouchard

16 février 2021

Je viens d’entendre, à l’émission Plus on est de fous plus on lit l’indignation de Lucien Bouchard face au projet du ministère de l’Éducation de supprimer du cours d’histoire l’étude de l’Antiquité et du Moyen-âge. Il répète ne pas comprendre cette décision appuyée par les professeurs d’histoire eux-mêmes et demande qu’on s’explique. Il est scandalisé.

J’ai lu quelques commentaires de lecteurs à la suite de son article du 8 février: Savoir d’où l’on vient pour décider où l’on va.

J’en relève quelques-uns qui ne manquent pas de réalisme ironique en donnant la couleur du temps.

«XVsiècle?» (…) Remonter au XVe siècle?
Nos p’tits chous peinent à remonter au XXe. D’autant plus que s’il faut en croire leurs professeurs et leurs psychiatres, nos ados sont déjà traumatisés par la complexité des trois règles de protection contre la COVID19 (distanciation 2 mètres, couvre-visage, lavage fréquent des mains), pfiou, pas facile. Alors remonter jusqu’à la Grèce classique, l’Empire romain, le Moyen Âge, la guerre de Cent Ans, le Saint Empire Romain Germanique, avec toutes ces dates et tous ces noms bizarres? Mission impossible.»
(Alain Roy)

«Et ce n’est pas vraiment leur faute puisque le système d’éducation est taillé sur mesure pour leur épargner toute connaissance qui ne les concerne pas immédiatement. Et surtout, pour leur éviter tout effort dans l’apprentissage. Le résultat était prévisible mais les politiciens qui soutiennent depuis des décennies cette vision fantaisiste de l’éducation ont marqué des points auprès d’une population qui estime que forcer les étudiants à apprendre quoi que ce soit relève du fascisme.»
(Danièle Jeannotte)

Concluons-en que tout le monde est fatigué d’apprendre, d’étudier, de s’adapter, de travailler (les élèves, les étudiants, les professeurs, les parents). Alors, relâchons… C’est la façon de vaincre l’ignorance et la maladie!!!

Pourtant, les marchands eux ? Ils veulent travailler…

Et le personnel de la santé? Surtout pas question de relâcher…

Ainsi va notre société et son système de valeurs!!!

Que des voix fortes s’élèvent, faut-il s’en plaindre? S’en étonner? S’en réjouir?

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.