Les variations Goldberg selon Zhu Xiao Mei dans La rivière et son secret

12  février 2017

C’est en ces termes que Zhu Xiao Mei décrit son autobiographie : La rivière et son secret, des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach; le destin d’une femme d’exception.

« Ce livre compte trente chapitres, — autant qu’il y en a dans les Variations Goldberg, chef-d’œuvre de Bach. Trente chapitres et une Aria, qui ouvre l’œuvre et la clôt, formant une boucle pareille à celle du temps qui se referme sur lui-même, (…)!»1

Ces 30 chapitres sont regroupés en deux parties :

Première partie, en Chine, où elle est née en 1949;
Deuxième partie, en Occident, à compter des années 80.

Je vous laisse le soin de découvrir le rude parcours de la vie de cette femme, de cette musicienne, de cette pianiste. Je choisis de me concentrer sur quelques-unes de ses réflexions sur Les Variations Goldberg, réflexions que l’on peut lire au chapitre 23 de son livre, et qu’elle nous donne à entendre dans des vidéos et des cds.

Les lignes suivantes nous disent l’importance de cette œuvre de Jean-Sébastien Bach pour Zhu Xiao Mei :

« J’ai fait la rencontre musicale de ma vie. Les Variations Goldberg remplissent désormais toute mon existence. Il y a tout, dans cette musique, elle suffit à vivre ».2 « (…) les Goldberg ont cela de particulier qu’elles convoquent toutes les émotions, tous les sentiments de la vie humaine : c’est en cela qu’elles constituent un des plus grands chefs-d’œuvre de l’humanité et qu’elles parlent tant au public. Dans cette œuvre, c’est la vie même, dans ses composantes infinies, que Bach a mises en musique. ».3

Zhu Xiao Mei nous exprime en mots et en sons ce qu’elle ressent. Lisons d’abord ce qu’elle écrit sur l’aria et sur quelques variations avant d’écouter l’interprétation qu’elle en fait.

Ce qu’elle écrit :

« Quelle douce entrée en matière que cette Aria initiale! Voilà une musique qui prend son temps! qui vous tend la main  amicalement. (…) »4. « La première variation me donne du courage. Je souris dans la dixième, humoristique, chante dans la treizième dont la ligne musicale m’apaise comme aucune musique avant, danse dans la vingt-quatrième avec sa polonaise, je médite dans les quinzième et vingt-cinquième, deux des trois variations en mineur, qui m’émeuvent aux larmes. Puis arrive la trentième (…) qui m’apparaît comme une sorte d’hymne à la gloire du monde. Plus je la travaille, plus elle me bouleverse. (…) Et enfin, c’est le retour de l’aria initial, le passage qui me touche par-dessus tout. Durant trente variations, la tension est montée, Bach a convoqué toutes les émotions humaines et, soudain, il ne reste qu’une musique sereine, apaisée, (…) Dans la douceur, l’aria s’enfonce dans un néant qui n’est pas l’expression d’un manque ou d’une disparition mais du bonheur et de la lumière. Plus la musique décroît, plus on s’élève. » 5

Ce qu’elle interprète :

Relisons chacun de ces commentaires et associons chacun d’entre eux à l’interprétation qu’elle en propose.

Les plages indiquées renvoient au cd «J. S. Bach / Goldberg Variations / Zhu Xiao-Mei / Accentus Music, c2016».

Le minutage consitue un repère dans la vidéo : «Johann Sébastien Bach – Goldberg Variations, BWV 988 (Zhu Xiao-Mei, piano) –  Live 2014», aléatoirement disponible sur youtube.

Aria : plage 1 / 1:18

« Quelle douce entrée en matière que cette Aria initiale! Voilà une musique qui prend son temps! qui vous tend la main amicalement. (…) »

Première variation : plage 2 / 5:34

« La première variation me donne du courage. »

Dixième variation : plage 11 / 21:20

« Je souris dans la dixième, humoristique, »

Treizième variation : plage 14 / 27.24

« chante dans la treizième dont la ligne musicale m’apaise comme aucune musique avant, »

Vingt-quatrième variation : plage 25 / 56:41

« danse dans la vingt-quatrième avec sa polonaise, »

Quinzième et vingt-cinquième variation : plage 16 et 26 / 34:39 et 59:29

« je médite dans les quinzième et vingt-cinquième, deux des trois variations en mineur, qui m’émeuvent aux larmes. »

Trentième variation : plage 31 / 1:16  01

« Puis arrive la trentième (…) qui m’apparaît comme une sorte d’hymne à la gloire du monde. Plus je la travaille, plus elle me bouleverse. (…) »

Aria finale : plage 32 /  1:18 : 07

« Et enfin, c’est le retour de l’aria initiale, le passage qui me touche par-dessus tout. Durant trente variations, la tension est montée, Bach a convoqué toutes les émotions humaines et, soudain, il ne reste qu’une musique sereine, apaisée, (…) Dans la douceur, l’aria s’enfonce dans un néant qui n’est pas l’expression d’un manque ou d’une disparition mais du bonheur et de la lumière. Plus la musique décroît, plus on s’élève. »

« L’eau de l’aria initiale a donné naissance au fleuve des variations, elle s’est écoulée, évaporée, est retombée en pluie fine. (…) L’eau de l’aria finale est celle de l’aria initiale et en même temps, ce n’est pas la même. Ce n’est pas un éternel retour mais une transformation qui est à l’œuvre. Le terme a rejoint le commencement mais il est différent. »6

Nourris et inspirés par les réflexions et l’interprétation de Zhu Xiao Mei, à nous de nous laisser pénétrer, toucher et émouvoir par cette musique, de nous y abandonner en l’écoutant pour nous l’approprier dans son intégralité.

—-

NOTES :

  1. Zhu Xiao Mei, La rivière et son secret, des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach; le destin d’une femme d‘exception / Les éditions Robert Laffont, Paris, c2007, p. 13.
  2. Ibid. p. 265.
  3. Ibid. p. 270.
  4. Ibid. p. 262
  5. Ibid, pp. 265-266
  6. Ibid. p. 271.

—-

À écouter  aussi :

Pochette du cd des Variations Goldbert avec Zhu Xiao-Mei

J. S. Bach / Goldberg Variations / Zhu Xiao-Mei / Accentus Music, c2016

Pochette du cd Hilary Hahn plays BachHilary Hahn plays Bach / Sony Classica, c1997.

Pochette du cd Hilary Hahn dans le concerto de BeethovenHilary Hahn/  Beethoven violin concert,  Bernstein serenade / Baltimore Symphony Orchestra, David Zinman / Sony, c1999.

—-

Sur le même sujet :

Olivier Bellamy rencontre Zhu Xiao Mei le 6 juin 2010.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *