Le tout premier balado de l’OSM

20 juin 2021

Voix de femmes : discussion avec les compositrices Ana Soolokvić et Alexina Louie, tel est le titre de ce balado proposé par l’Orchestre symphonique de Montréal. Le document est intéressant et les témoignages touchants.

Il est ainsi présenté:

«L’OSM a convié les compositrices Ana Soolokvić et Alexina Louie autour d’une discussion sur leur démarche artistique, l’importance de leurs racines ainsi que l’importance des rencontres dans la quête d’une voix personnelle.»

Ce document complémente admirablement le concert présenté à la Maison symphonique et disponible gratuitement en webdiffusion jusqu’au 22 juin 2021.

«À travers un cheminement musical et poétique, ce concert sous la direction de Dina Gilbert nous fait entendre les voix multiples, intemporelles et atypiques de femmes artistes à travers une distribution entièrement féminine. Les compositrices canadiennes Ana Sokolović, Alexina Louie et Barbara Croall côtoient la française Lili Boulanger et la britannique Elizabeth Maconchy autour d’œuvres ancrées dans des réalités plurielles, mettant en lumière chant de gorge, violon, flûte et orchestre. Tissant une trame narrative aux couleurs de la toundra, la poète innue Joséphine Bacon lit plusieurs de ses poèmes sur le thème de la nuit, des saisons et du cycle de la vie. Avec sensibilité, sagesse et créativité, ce concert offre un précieux espace de dialogue entre les cultures, les époques et les langues.»

Les artistes:

Dina Gilbert, cheffe d’orchestre
Evie Mark et Akinisie Sivuarapik, interprètes de chant de gorge traditionnel inuit
Rihab Chaieb, mezzo-soprano
Marie-Hélène Breault, flûte
Marianne Dugal, violon
Josephine Bacon, poète

Les oeuvres :

Boulanger / D’un soir triste
Elizabeth Maconchy / Serenata Concertante, extrait
Barbara Croall / Zasakwaa [Présence d’une forte gelée]
Alexina Louie / Take the Dog Sled
Ana Sokolović / Love Songs, pour voix de femme: « Ma mère »
Boulanger / D’un matin de printemps

Ce concert et la balado sont à écouter et à réécouter.

Source:

Site de l’Orchestre symphonique de Montréal : Voix de femmes : une ode à la vie

2 réponses sur “Le tout premier balado de l’OSM”

  1. J’abonde dans le même sens : à écouter, à réécouter. Un concert tout en surprises: Joséphine Bacon, murmurant ses mots un à un, des chants livrés en trois langues, des chants de gorges, des roches et des bouteilles de vin, une cheffe, les artistes, les oeuvres originales, les arrangements, tout, tout, tout et en prime l’envoûtement.
    Ode à la vie réussit!

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.