Le thé à l’anglaise 

20 décembre 2018

Une amie à proposer de marquer le début des festivités de Noël en allant prendre le thé au Ritz Carlton rue Sherbrooke à Montréal.

Se présenter à cet hôtel un lundi après-midi, c’était déjà un événement, une façon de marquer le temps, de sortir de l’ordinaire, de célébrer quoi!

L’accueil est poli, courtois et sans affectation.
Le lieu est agréable, dans le ton de la saison.
On s’occupe de nos manteaux à l’arrivée et au départ.
On nous installe dans des fauteuils enveloppant, à une table déjà bien dressée.

Le plateau des gourmandises salées et sucrées est déjà convenu. On nous présente avec force détails la variété des thés offerts pour accompagner la dégustation.

Jusqu’ici, nous sommes sans doute dans la tradition anglaise annoncé, mais, à la liste des thés s’ajoute la liste des champagnes proposés. Nous y succombons et accueillons à la table les jolies flûtes au liquide dorée.

Le plaisir du nez!
Le plaisir de l’oeil!
Le plaisir du goût!

Avec cet ajout, le thé à l’anglaise se nomme désormais Thé royal.

Sommes-nous encore dans la tradition ? On ne nous le dit pas.  Sans doute dans la tradition des fêtes?

Puis, arrivent les plateaux étagés avec les bouchées salées et sucrées.

J’ai eu un coup de coeur (ou plutôt de palais)  pour la confiture de framboises et pétales de rose avec laquelle j’ai garni mes scones, et par-dessus tout, pour une mini tartelette avec sa garniture délicatement parfumée et absolument exquise. Une médaille d’or à la pâtissière. Le plaisir sensuel ressenti en dégustant cette réussite se prolonge encore. Il nourrit la mémoire, le souvenir.

Une petite ombre à cette expérience dite  britannique : le thé.

D’abord la théière… absolument inapte à garder la boisson chaude.

Puis, le thé… un désolant sachet qui trempait dans l’eau, alors que j’imaginais un filtre dans lequel les feuilles dégorgeaient leurs parfums. Ce qui sauvait les apparences, c’est le sablier qui accompagnait la théière pour nous indiquer la durée de l’infusion avant de verser le thé dans la tasse.

Le thé m’a déçue, mais l’ensemble de l’expérience m’a plu.

Il est infiniment agréable d’être entourées et servies par des gens courtois et attentionnés et dans un cadre soigné où le bon goût et les bonnes manières sont pratiqués sans affectation.

Une façon de se faire plaisir près de chez soi.

Une chance de pouvoir s’offrir cette gâterie.

Joyeux Noël!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *