Le nez cassé de Michel-Ange

30 avril 2021

Le titre Le nez cassé de Michel-Ange est accrocheur en mettant en vedette l’un des artistes présentés et commentés. Le sous-titre Comment ils sont devenus artistes définit mieux l’ensemble du propos.

Ce court ouvrage met effectivement l’accent, comme l’explique le texte en quatrième de couverture, sur «la jeunesse et la formation de sept artistes»: Giotto, Michel-Ange, Rembrandt, Manet, Picasso, Duchamp, Warhol.

«Nous rencontrons leurs maîtres, leurs camarades, leurs premières amours. (…) nous découvrons tout ce que l’ombre de la célébrité a pu occulter: les hasards, le contexte, les hésitations, les stratégies. Sept portraits d’artistes en jeunes hommes. Sept histoires romanesques où pourtant tout est vrai.»

En choisissant des artistes de différentes époques (du XIIIe siècle au XXe siècle) et de différentes origines (Italie, Pays-Bas, France, Espagne, États-Unis) l’auteur nous fait voyager dans l’histoire et observer des modes de vie et d’organisation socio-culturelles différents.

C’est le récit sur la jeunesse de Pablo Picasso qui a particulièrement retenu mon attention, récit intitulé La scarlatine de Picasso (p. 99)

 Et le commentaire suivant, je le trouve précieux et éclairant:

 «La peinture rétinienne, c’est le tableau construit pour l’oeil du spectateur, pour la personne à qui l’oeuvre est destinée. L’abandonner, c’est privilégier non plus ce que l’oeil voit, mais proposer une nouvelle vision en s’attachant aux conditions de la perception. Chez Duchamp, cela passe par l’expérimentation cubiste.» (p. 141) (Chapitre Duchamp malgré lui, pp. 117-148)

Pour l’ensemble de l’ouvrage, je partage le commentaire d’un lecteur sur le site de Babelio:

«J’avais hâte de découvrir les périodes, les anecdotes qui ont construit ces 7 artistes… mais j’ai eu du mal à finir ce livre pourtant court du fait d’un style plat, sans émotion. Factuel.»

Tout de même, j’y ai trouvé de l’intérêt car l’art me passionne.


Source:

BROCVILLE, Vincent / Le nez cassé de Michel-Ange et autres récits Comment ils sont devenus artistes / Paris, Fayard, 2018 / 179 pages.

Lire:

Le sommaire de l’Express

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.