«La mémoire de M. Lévesque méritait mieux que ça»

10 juin

Alors que les hommes «s’égratignent» et vivent mal leurs frustrations, peut-être, une femme prend de la hauteur et nous entraîne à faire de même.

Madame Pauline Marois que les frustrations politiques n’ont certainement pas épargnée, a su, lors d’une entrevue sur TVA nouvelles ramener René Lévesque et son œuvre là où ils doivent être en son centième anniversaire de naissance.

Avec moins d’élégance que Madame Marois, je dis que c’est indécent de discourir sur la mort de la grande oeuvre de Monsieur Lévesque, la fondation du parti québécois, dans le cadre de célébrations dont l’objectif est de nous le rappeler et de le replacer dans l’histoire.

Dieu que nous avons de la difficulté à célébrer, sans hargne, les réussites des nôtres, réussites dont nous bénéficions.

Elle a raison madame Marois,

«La mémoire de M. Lévesque méritait mieux que ça»

Ressaisissons-nous!

Arrêtons de mesquiner!

Redressons le regard!

Célébrons avec enthousiasme, fierté et reconnaissance, ou du moins avec respect, René Lévesque.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.