J’adore être étonnée

15 février 2022

«Des centaines de pages manuscrites du philosophe des Lumières et de ses amis se trouvent dans les Cantons-de-l’Est», à North Hatley exactement, nous apprend Jean-François Nadeau dans lien Le Devoir du 12 février 2022, Une enfance chez Voltaire

Étonnement! Curiosité!

Le journaliste raconte:

Le propriétaire de la collection, Peter Southam, dit avoir passé toute sa jeunesse au château de Ferney, propriété acheté par Voltaire en 1759 et où il a vécu les 20 dernières années de sa vie.

Les grands parents maternels de Peter Southam y ont habité et le jeune Peter y passait ses vacances.

«J’ai entendu, toute mon enfance, des passionnés parler de Voltaire (…)», dit Peter Southam.

«La famille maternelle de Peter Southam a habité le château de Ferney de 1848 à 1999, (…)».

Ancien professeur d’histoire à l’Université de Sherbrooke, Peter Southam appartient à une riche famille dont le nom est lié à l’histoire des médias.

L’arrière-grand-père avait fondé la chaîne de journaux Southam, laquelle compta, entre plusieurs autres titres, The Gazette qui,

«À sa fondation, l’année même de la mort de Voltaire, The Gazette était un journal imprimé en français, réputé sensible aux idées du philosophe, (…)».

Son père, Hamilton Southam, «fut non seulement un diplomate canadien, mais aussi l’instigateur et le premier directeur du Centre national des arts (CNA).»

À la question «Comment les pages de Voltaire ont-elles été récupérées par la famille de Peter Southam»? Le propriétaire de la collection s’explique:

«Je n’en ai pas la preuve, mais sans doute qu’un grand nombre des manuscrits que je possède proviennent du secrétaire de Voltaire, Jean-Louis Wagnière. Il était demeuré à Ferney. C’est probablement de lui que mon aïeul, Claude-Marie David, a acquis certains de ces papiers. (…)»

Il précise

«Je n’y suis pour rien, dans cette collection ! Je n’en suis en quelque sorte que le passeur».

«Jusqu’au mois de juin, une petite portion de cette précieuse collection est présentée à Sherbrooke, dans l’antre du Centre d’archives Mgr-Antoine-Racine, situé à l’arrière de la cathédrale.»

Avis aux intéressés, il n’y aura pas de tournée québécoise de cette collection, Mais il y a ce très intéressant article à lire et l’exposition à visiter.

—-
Source :

NADEAU, Jean-François / Une enfance chez Voltaire  / Le Devoir / 12 février 2022

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.