Un impressionnant début de saison culturelle

11 septembre 2017

La saison 2017-2018 du Ladies Morning Musical Club commençait par un concert du trio Montrose formé du pianiste Jon Kimura Parker, du violoniste Martin Beaver et du violoncelliste Clive Greensmith.

Contrairement à ce qui me contrarie souvent à la Salle Polack, l’équilibre sonore entre le piano et les cordes (violon violoncelle), était réussi.

Au-delà de la virtuosité quasi désarmante de ces artistes, ce sont les interprétations habitées, inspirées et inspirantes qu’ils livrent qui m’impressionnent et avec lesquelles je quitte le concert nourrie, émue et comblée.

On sent ces musiciens heureux de jouer ensemble, de jouer pour nous, on est ravit de les entendre et on se considère chanceux d’être là et de pouvoir participer à une telle communion artistique.

Christophe Huss a choisi de mettre l’accent sur la comparaison avec des formations qui, selon lui, leurs sont supérieures : Le triomphe d’Anton Arenski. 

On continue ainsi à surligner les faiblesses et à mesquiner les forces. C’est ainsi qu’on apprend aux lecteurs et aux auditeurs à juger au lieu d’apprécier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *