Gérard Bouchard écrit encore

16 septembre 2021

C’est encore dans son livre Les nations savent-elles encore rêver? les mythes nationaux à l’ère de la mondialisation  (chapitre 5 Le Canada) publié en 2019, que je relève ses questions :

«(…) le règne des conservateurs (2006-2015), qui se sont employés, sous le leadership de Stephen Harper, à défaire la société décente» »(régression de la démocratie, militarisation, retour des symboles monarchiques, rejet du registre des armes à feu, mépris du bilinguisme officiel, restrictions aux libertés, régression du statut de la femme, flirt avec la peine de mort, rapprochement avec les États-Unis, etc.») «n’était-il qu’une simple parenthèse dans la tradition bien établie du Canada progressiste, parenthèse qui se serait refermée en 2015 avec l’élection des libéraux de Justin Trudeau? Ou cette élection des libéraux n’est-t-elle pas elle-même une anomalie au sein d’une nouvelle tendance longue et qui sera bientôt corrigée? C’est ce dernier scénario qui devrait prévaloir si on en croit Bricker et Ibbitson. Du reste, au moment où j’écris ces lignes, des sondages laissent prévoir» (il y a deux ans de cela) »la victoire du successeur de Stephen Harper (…) à la prochaine élection». (p. 228)

Le hasard veut que je lise ces lignes en cette période de choix électoraux, d’où l’intérêt de vous les soumettre.

Source :

BOUCHARD, Gérard / Les nations savent-elles encore rêver? les mythes nationaux et l’ère de la mondialisation /Montréal,  Boréal,  2019 / pp. 431

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.