Exaspération

8 août 2021

Lorsqu’une situation m’exaspère, je cherche à me faire entendre dans le but qu’une solution soit trouvée pour régler l’objet de mes frustrations.

Comme l’objet de la présente exaspération était l’accès à mes billets de spectacles achetés auprès de la Place des arts, je me suis donc adressée à cette institution par courriel en ces termes:

Bonjour,

Mon commentaire a trait à votre nouvau serveur ticketmaster qui, à ce stade, complique grandement les opérations. Je m'explique en espérant que mes observations seront prises en compte.

Habituée à recevoir mes billets par courriel en pièce jointe, ce service est disparu (sans avis) lors de mon dernier achat. Où les trouver? Les liens fournis ne sont pas actifs dans le courriel. Sur votre site? Impossible de les imprimer sur l'ordinateur? "big brother" nous oblige (sans avis ni autre avenue a passé par le chat de l'aiguillet iPhone. mais nous ne sommes pas tous des as sur cet outil. Pourquoi imposer une seule option.

De plus, avec des logiciels adaptés comme VoiceOver sur le iPhone, les opérations requises ne sont pas toutes accessibles pour les utilisateurs avec difficultés visuelles. S.V.P. les tester et les adapter avant de nous les imposer pour ne pas qu'on si heurte.

Si l'on continue à restreindre les accès, vous créez beaucoup de frustrations et risquez de perdre des joueurs/clients.

Pourquoi compliquer les choses pour les utilisateurs dont votre existence dépend?

Je m'inquiète de ce bulldozer électronique qui nous envoie tous sur la même route en supprimant les divers accès sans respecter la diversité de la clientèle.

De plus, je remarque que Ticketmaster semble ignorer ou faire fi de la langue française. Comment la PDA peut-elle accepter une pareille situation?

En espérant que ce billet retiendra l’attention de quelqu’un.

Et bien, à mon presque étonnement, le billet a retenu l’attention de quelqu’un puisque, dès le lendemain, je recevais un appel de la Place des arts. Apparemment, je ne suis pas la seule à n’être pas satisfaite. On promet des modifications d’ici la mi-août.

Restons vigilants et intervenons auprès de ceux qui peuvent et doivent intervenir. Ne nous contentons pas de nous plaindre en petit comités ou de nous résigner.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.