Des rappels honteux

26 mai 2022

Serge Bouchard nous met ou remet en mémoire des figures honteuses de l’histoire du Canada dont le général Amherst et le premier ministre John A. MacDonald.

Le général Amherst s’exprimait ainsi en 1763 dans deux lettres qu’il adressait au général Bousquet:

«Ne serait-il pas impératif de répandre la petite vérole parmi ces tribus indiennes dégénérées (…)».

«Vous feriez bien d’essayer d’inoculer la petite vérole parmi les Indiens par le moyen de dons de couvertures, ou par tout autre méthode visant l’extermination de cette race méprisable». (p. 170)

Et Serge Bouchard de commenter:

«L’idée d’exterminer l’ennemi en ayant recours aux armes biologiques était une idée nouvelle dans l’art de la guerre en 1763, et dans la communauté des psychopathes Jeffery Amherst était un véritable visionnaire». (p. 170)

Quant à John A. MacDonald, voici ce que Serge Bouchard en dit:

«(…) le pire des héritages de John A. MacDonald, c’est le racisme: la répression des Métis, des Cris, des Saulteux-Ojibwés et des Assiniboines dans le Nord-Ouest en 1885, la pendaison de Louis Riel et des rebelles cris, la Loi sur les Indiens, les traités frauduleux et non respectés, les réserves indiennes, les politiques pour éradiquer l’indianité (…), la loi pour empêcher les Chinois et les Noirs de voter aux élections, l’affirmation explicite de la supériorité de la race aryenne au Canada, le sentiment antifrancophone, la promotion des idéologies radicales des orangistes… (…). (pp. 173-174)

Serge Bouchard complète ces rappels honteux en ces termes:

«Jamais nous ne nous débarrasserons de nos démons si, au lieu d’enseigner à nos enfants les tragédies causées par le racisme, nous persistons à célébrer la mémoire de ceux qui l’ont ouvertement prôné et pratiqué.» (p. 175)

Lorsque nous retrouvons ces noms dans la toponymie, est-ce que nous sommes curieux de savoir de qui il s’agit?


Source:

BOUCHARD, Serge / L’allume-cigarette de la Chrysler noire / Montréal, Boréal, 2019 / 233 pages

Le général Amherst était un radical (pp. 170-172)

Nos plus brillants exploits (pp. 173-175)

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.