Dernière pensée profonde

20 mars 2019

Dans le livre, L’élégance du hérisson, Paloma, l’un des personnages du roman, écrit 16 pensées profondes qui ponctuent le déroulement du récit.

La dernière d’entre elles, intitulée

Que faire
Face à jamais
Sinon chercher
Toujours

se termine ainsi :

« (…) » finalement, c’est peut-être ça la vie: beaucoup de désespoir mais aussi quelques moments de beauté où le temps n’est plus le même. C’est comme si les notes de musique faisaient un genre de parenthèses dans le temps, de suspension, un ailleurs ici même, un toujours dans le jamais.» (p. 355)

Ces pensées profondes ouvrent des fenêtres et proposent des perspectives que le lecteur à le loisir de contempler.

—-

Barbery, Muriel / L’élégance du hérisson / Paris, Gallimard, 2006, 356 pages, extrait p. 352

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *