Britannicus

26 mars 2021

Ce que j’ai envie de célébrer après l’écoute de la pièce de Jean Racine, Britannicus, présentée sur Ici première, c’est la beauté de la langue qui porte une variété d’émotions et de passions intenses. En plus d’être séduit par la virtuosité de l’écriture, on est confronté aux passions humaines les plus fondamentales et immuables.

Pourquoi avoir peur de ces grands textes? Pourquoi hésiter à les proposer aux divers publics? Ils sont porteurs de la beauté de la langue et de la vérité de l’âme humaine, vérité qui transcende les siècles.

Lire Britannicus,
Écouter Britanicus,
Voir Britannicus,
des expériences qui se complémentent.

Puisse Radio-Canada persévérer dans la diffusion du théâtre à la radio.

Puisse aussi Télé-Québec prolonger ses initiatives de diffusions théâtrales.

—-
Note : disponible dès le 26 mars sur Radio-Canada OHdio.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.