«Bonne et heureuse année»!

29 décembre 2021

«Bonne et heureuse année»

C’est cette formule généreuse et chaleureuse du premier de l’an qui me revient des lointaines années, formule souvent prolongée avec humour par

«et le paradis à la fin de tes jours»!

Le paradis est disparu de la formule il y a fort longtemps. (Je ne me souviens même pas l’avoir moi-même déjà prononcée.)

Mais il me semble que la formule originale et traditionnelle a aussi subi une autre amputation, celle du mot «heureuse».

Je n’entends plus

Bonne et heureuse année!

mais simplement

Bonne année.

Bonne année est devenue aussi banale que Bonjour, Bonsoir, Bonne nuit, etc., salutations sympathiques ponctuelles et à très court terme.

Dans mon souvenir,

Bonne et heureuse année et le paradis à la fin de tes jours!

voyait grand et loin, embrassait une étape. Cette formule se prolongeait par des voeux de bonne santé. Étrangement, ces derniers, je les recevais mal ou plus exactement avec indifférence. Je trouvais qu’il y avait tellement autres choses que je désirais entendre. J’attendais probablement une pensée plus personnelle, plus proche de mes désirs que je ne formulais pas mais que je souhaitais sans doute que l’on devine.

Ce que je recevais alors comme banal:

  Bonne santé,

est devenu fondamental de sorte que ce voeu, aujourd’hui, je le voudrais démultiplié.

La naïveté de l’enfance n’est plus et la fragilité de l’existence a pris la relève.

Je vous souhaite donc

Une bonne et heureuse année comblée d’une santé rayonnante et d’une résilience qui aidera à polir les angles agressifs des obstacles inévitables.

Envoyer un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.