Une activité originale qui m’interpelle

6 octobre 2017

Si, bien souvent, le courriel est envahissant, il est aussi vecteur d’information précieuse.

C’est ainsi que je l’ai reçu en apprenant qu’il y  avait, au Monastère des Augustines de Québec un événement intitulé: Concert de silence dédié.

Ayant découvert ce monastère et son esprit en août dernier lors d’un circuit culturel avec Les beaux-détours.

En ayant été fort impressionnée, je regrette de n’être pas dans la région pour expérimenter un tel type de « concert ».

Sollicitée et même agressée par le bruit presque incessant, le silence ne me fait pas peur, j’en ai de plus en plus besoin de ce silence extérieur, mais aussi du silence intérieur. Je crois même qu’il peut être curatif, en tout cas, très apaisant. Et lorsque le lieu qui accueille une telle activité est inspirant, l’expérience ne peut qu’être bénéfique.

Voici en quels termes cette activité est présentée.

« Un concert de silence, ce n’est pas tant pour se taire que pour écouter. Une façon de retrouver du calme, de se régénérer, se reposer, ralentir, prendre une distance des stimuli extérieurs, pour s’entendre de l’intérieur. »

« Le silence, c’est bon pour la santé! Plusieurs chercheurs, dont le cardiologue italien Luciano Bernardi, rapportent que le silence est un vecteur de santé. Il remplit des fonctions physiques, psychologiques, émotionnelles, sensorielles mais également spatiales en nous permettant de revisiter notre place dans le monde. »

Le Monastère des Augustines, un lieu à découvrir, à fréquenter, un patrimoine actualisé qui devrait servir d’inspiration, sinon de modèle, à d’autres grandes institutions en voie de transformation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *